septembre 9, 2020

« Livre des morts »: histoire fascinante d’un tueur motivé par tragédie


Le thriller de Patricia Conwell est intéressant, mais trop longtemps pour être génial

« e3469e1c90″>

La question n’est pas qui l’a fait, mais plutôt pourquoi (Photo: Internet)

Ce roman était une joie de lire. Le dialogue est superbe et les explications techniques du laboratoire de la criminalité sont divertissantes surprenantes.

Qu’est-ce qui est encore plus surprenant, c’est que ce n’est que le 15e roman d’une série qui élargit plus de 21 livres, mais il lit en fait Comme un conte autonome seul.

Les personnages du roman sont très distingués et divers et ils ajoutent tous quelque chose de spécial à l’histoire. Par exemple, Kay Scarpetta, notre principal protagoniste et son neveu ne pouvaient pas être plus différents les uns des autres, mais pourtant, ils ont réussi à résoudre le crime et à attraper le tueur qu’ils ont suivi.

Ceci est l’une de ces histoires où le lecteur ne peut s’empêcher de ne pas se demander qui ne l’avait pas fait, mais plutôt pourquoi. En fait, une fois que l’histoire se résout, le lecteur comprend vraiment qui avait fait le crime. Il est brillamment fait.

Cependant, ce que le roman ne fait pas est d’aller au fond de ce qui motive une personne à faire de tels actes de violence aussi horribles. Au lieu de cela, l’histoire se poursuit sur les pages entières sur les aspects personnels des personnages, qui, au lieu de déplacer l’histoire plus loin, cela l’arrête tout simplement, ce qui rend le lecteur à perdre de l’intérêt dans la ligne de l’histoire réelle.

Pour un tueur qui, à la fin. a été motivé par la guerre et maltraits de ses parents, il y a très peu de choses à dire de ce qui aurait motivé le tueur de devenir si violente.

Inutile de dire que ce roman aurait dû être au moins la moitié sa taille. Cependant, c’est toujours une lecture incroyable et je le recommande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *