mars 22, 2021

L’économie touristique et politique pour les colonies italiennes pendant les années interwar

L’article analyse la politique menée par les autorités italiennes afin d’élargir l’activité touristique au nord et à la Corne de l’Afrique et dans certaines régions de le dodécanèse. En avril 1939, l’Italie a envahi l’Albanie, c’est-à-dire quelques mois avant l’explosion de la Seconde Guerre mondiale, bien que les investissements italiens dans ce pays sont arrivés par derrière. Enit, le corps responsable du tourisme en Italie, non seulement fait cet effort, mais d’autres agents tels que le club de tournée, par exemple, ont également joué un rôle fondamental dans la promotion du tourisme dans ces domaines. Mariotti lui-même, déjà mentionné et qui a travaillé dans Enit, a conçu un programme complet pour la promotion du tourisme dans les colonies. En ce sens, nous ne devons pas oublier que nous sommes à un moment d’une grande exaltation nationaliste, d’une part et d’une expansion de l’activité touristique, d’une activité économique et d’une pratique sociale dans le boom, de l’autre. Si au début du XXe siècle, il y avait été une pratique minoritaire, une période de divulgation a débuté dans les années 1920. En ce sens, le régime fasciste a essayé de convaincre davantage de citoyens de rejoindre cette pratique grâce à la soi-disant travail nationale de Dopolvalent Ce document examine certains aspects touristiques non publiés pour les colonies italiennes (comparées à celle adoptée par d’autres grands modèles coloniaux européens) au fil des années entre les deux guerres du ministère des Affaires étrangères et de certains Enit (Conseil du tourisme italien) mis en œuvre pour la promotion et le développement des territoires coloniaux. Classification principale-Jel: N00; N01; N17.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *