mars 13, 2021

John Laurens Tupes

John Laurens Tupas appartient au diocèse militaire de l’Ordinaire militaire de Philippilas et sera formé comme un séminaire pour être un aumônier militaire.

« Pour moi, la vocation est un appel.

Mon désir d’être un prêtre a commencé pendant mon enfance quand ma mère nous a souvent emmenée à l’église tous les dimanches pour assister à la messe. D’abord, j’ai été attiré par le vêtements de notre curé de la paroisse et sa façon de prononcer son homélie dans la chaire. Après ma première communion, lors de mes années primaires, je suis entré dans l’organisation du montage de notre paroisse.

Je pouvais voir la réalité de la vie ordinaire d’un prêtre dans la paroisse, bien que j’ai trois cousins qui sont des prêtres, mais j’avais beaucoup, je pouvais le comprendre davantage. La vie ordinaire et simple de notre prêtre et de son service aux gens est ce qui m’a attiré à considérer la prêtrise depuis l’enfance.

J’ai aussi eu le rêve d’être soldat parce que beaucoup de n La famille nous-mêmes sont des officiers des forces armées de l’État. Les Philippines servant notre pays en tant que soldats. Quand je suis diplômé au lycée, je pensais entrer dans l’Académie militaire, mais d’autre part, j’ai pris un examen pour le séminaire diocésain de mon université et, par la grâce de Dieu, j’ai approuvé les examens.

Au cours de mes années universitaires au séminaire, j’ai toujours eu le désir de devenir un soldat en tête. Mes membres de la famille m’ont dit qu’il y avait une ordonnarie militaire dans notre pays où je peux être soldat et prêtre comme aumônier militaire. Je me reflétais et j’ai apporté cela dans mes prières pour essayer de discerner ce que Dieu veut vraiment de moi.

Après mon année de formation psychospitalologique dans l’archidiocèse de Jaro de Jaro, j’ai décidé de postuler l’ordonnariat militaire des Philippines et Par Grace de Dieu, j’ai été accepté.

Mon désir d’être aumônier militaire est précisément un appel dans un appel à la suite de ma prière et de ma réflexion contre le Saint Sacrement. Je n’ai que deux raisons simples pour lesquelles je veux être aumônier militaire, d’abord, pour répondre à l’appel parce que je crois que c’est l’appel de Dieu et non seulement mon propre désir. Et enfin, partagez l’amour du Christ avec d’autres à travers le service et la ministration des sacrements et des besoins spirituels derrière l’uniforme de camouflage qui montre l’unité du Christ avec son troupeau, avec son soldat et son besoin.

Ma vocation est simplement une réponse permanente au Dieu qui m’appelle. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *