mars 12, 2021

Conseil international de télécommunications

L’IPTC a été créé en 1965 par un groupe d’organisations de presse, notamment: Alliance Européenne Desse Agences, ANPA (NAA), FIEJ (maintenant WAN) et les nouvelles nord-américaines Agences (une commission mixte de la presse associée, de la presse canadienne et de la presse United International) pour protéger l’intérêt des télécommunications de la presse mondiale. Depuis la fin de 1970, les activités IPTC se sont principalement concentrées sur l’élaboration et la publication des normes pour l’échange de nouvelles.

en particulier, IPTC défini, en 1979, un ensemble d’attributs de métadonnées pouvant être appliqués aux images. Celles-ci ont été considérablement examinées en 1991 pour devenir le modèle IIM (modèle d’échange d’informations), mais ce concept a subi une avance très importante en 1994, lorsque Adobe a défini une spécification pour introduire les métadonnées dans des fichiers d’images numériques, appelés « en-têtes IPTC ». Lesdits en-têtes peuvent être introduits dans des images dans le format JPEG / EXIF ou TIFF.

En 2001, Adobe a introduit la XMP (plate-forme de méthade extensible), un schéma XML pour des types de données tels que IPTC, mais basé sur XML / RDF et donc extensible. Cet effort a encouragé une collaboration avec l’IPTC, donnant lieu au « Schéma de base IPTC pour XMP », qui combine les deux approches de l’incrustation de métadonnées. La spécification XMP décrit des techniques pour les intégrer dans JPEG, TIFF, JPEG2000, GIF, PNG, HTML, PostScript, PDF, SVG, Adobe Illustrator et DNG. Versions récentes de tous les produits principaux d’Adobe Software (Photoshop, Illustrator, Acrobat, Framemaker, etc.), ainsi qu’un nombre croissant d’outils extérieurs à cette entreprise, support XMP.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *