mars 21, 2021

Agence d’État Bulletin officiel de l’État (Français)

L’Ordre du Ministère de la Développement du 17 juin 1997 « par lequel les conditions du gouvernement des navires de loisirs sont réglementées » définit les titres du gouvernement de Ces navires et établissent les règles générales qui régissent les attributions et conditions de la délivrance d’elles. Le but de la présente résolution est l’élaboration de la présente ordonnance selon la première disposition finale de celui-ci, étant les premier et deuxième paragraphes de la présente résolution, dicté sur la base des compétences prévues à l’article 6.1.c) de la loi des ports. de l’État et de la marine marchande et des troisième, quatrième et cinquième sections, dictés dans le domaine de la compétence de la présente Direction générale dans les communautés autonomes qui n’ont pas assumé l’exercice effectif des compétences en termes d’enseignements nautiques sportifs, selon l’article 5 de la commande.

La quatrième fourniture supplémentaire de l’ordre susmentionné précise que la Direction générale de la marine marchande procédera à la publication d’une nouvelle compétence psychophysique pour obtenir ou renouveler les titres qui permettent à la Gouvernement des bateaux de loisirs.

Cette résolution abroge la résolution du 22 juin 1990 de la Direction générale de la Marina Mercant E, indiquant l’image des défauts physiques et des maladies qui constituent inutilité pour obtenir des titres pour le gouvernement des bateaux de loisirs. Outre la mise à jour logique de l’évaluation des compétences psychophysiques selon l’évolution des prix médicaux, cette résolution présente une nouvelle approche tenant compte de la nature volontaire de la navigation récréative. En ce sens, il est possible d’alléguer le manque ou non de respecter certains critères, grâce à l’adaptation du navire, à la restriction de la navigation ou à un contrôle médical qui permet de garantir les conditions minimales de la personne pour le gouvernement du navire, comme À la disposition additionnelle supplémentaire de l’ordonnance de développement du ministère du 17 juin 1997. Les critères d’acceptation sont détaillés explicitement, mettant en évidence les celles liées aux troubles mental et à la conduite des troubles de la dépendance, des abus et des troubles induits par tout type de substances.

L’ordre susmentionné établit à la première disposition supplémentaire les validations des titres du gouvernement des bateaux de loisirs émis conformément au règlement avant l’ordre. L’objectif de ces validations est de limiter le nombre de titres autres que les quatre inclus dans l’ordre, et empêchent même les titres avec la même dénomination d’avoir des attributions différentes en fonction de leur date d’émission. La casuistique est très large et l’ordre ne couvre pas tous les cas. Il est donc nécessaire d’élargir le contenu de celui-ci à la suite de la ligne qui lui est imposée, détaillant chaque cas et en gardant toujours à l’esprit pour réduire les attributions que les titres conférés dans l’ancien degrés. Il est considéré que la vaste expérience du gouvernement de ces navires est parfaitement conforme à l’objectif d’assurer la concurrence dans la connaissance de la navigation et de la sécurité que l’ordre établit grâce à la fourniture supplémentaire supplémentaire en effectuant des pratiques de sécurité de base et la navigation.

Journées de la mer et les journées de navigation obligatoires pour les titres de modèle et de capitaine Selon l’ordre abrogé, sont remplacés par les pratiques de sécurité et de navigation de l’ordre de l’ordre du 17 juin. Il existe des cas de citoyens qui ont précédé l’entrée en vigueur de cet ordre, ils ont fait partie de la mer ou de la navigation. Il est considéré que dans l’un de ces cas, l’ordonnance devrait les nuire au sens d’invalidation des jours effectuées et, bien que de nouvelles pratiques amélioreront les connaissances pratiques, il est raisonnable de donner une période pour l’achèvement des jours de mer ou jours de navigation même si la commande est en vigueur.

Le programme théorique des titres de modèle et de capitaine contenait de l’ordre du 17 juin 1997, il s’agit d’une mise à jour de son contenu en ce qui concerne la résolution du 19 février 1990, sans cependant, la différence n’est toutefois pas tellement substantiel qu’il ne nous permet pas de valider ces parties du programme que les candidats ont approuvé dans les examens conformément au programme de résolution susmentionné, avec les parties correspondantes du programme contenues dans cet ordre.

La commande Le 17 juin 1997, qui réglemente les conditions du gouvernement des bateaux de loisirs, dans son article 17 établit la procédure de réalisation de pratiques de sécurité et de navigation de base. Cet article indique que l’organe administratif compétent établira les conditions d’autorisation de l’école ou de l’agence de transmettre des pratiques. Dans la troisième section, les conditions visées à cet article sont élaborées au cours de la troisième année.

L’article 10 du 17 juin 1997 autorise les fédérations sportives nautiques à la délivrance des autorisations pour le gouvernement des bateaux. loisirs, tant qu’ils ont été activés par l’organisme administratif compétent. Dans la quatrième partie de la présente résolution établit les conditions permettant l’habilitation des fédérations nautiques sportives.

sont les administrations compétentes responsables de la convocation, de l’organisation et de la résolution des tests théoriques et pratiques pour l’obtention. Les titres conformément à. Avec les dispositions de l’article 13 de l’ordre du 17 juin 1997. À cet égard, la cinquième section de la présente résolution est établie qui régule la performance des examens.

premier. Tableau des compétences psychophysiques.

a) Pour l’expédition, le renouvellement ou la valorisation de l’un des titres réglementés par l’ordre du 17 juin 1997, le demandeur doit soumettre à l’administration compétente, un certificat médical ajustant à Les dispositions des compétences psychophysiques visées à l’annexe I de la présente résolution, qui accrédit les conditions psychophysiques pour obtenir les titres de navigation requis par l’article 15 du 17 juin 1997. Ces cas dans lesquels il était nécessaire conformément à la disposition supplémentaire supplémentaire de l’ordre susmentionné, ce certificat spécifiera que le besoin du navire d’accéder aux adaptations des besoins en règle ou est équipé de moyens adéquats, ainsi que de la limite de temps du document d’accréditation. du titre ou des restrictions à la navigation.

b) il est considéré que les personnes qui ont effectué la reconnaissance médicale nécessaire pour Obtention ou extension du permis ou de la licence de conduite des véhicules, établie dans la réglementation du conducteur et dans l’une de ses classes, ayons l’aptitude psychophysique nécessaire à la gestion des navires de loisirs à l’exception de la capacité visuelle en termes de sens et de vision de Les couleurs, de sorte que la présentation du permis ou de la licence de conduite en vigueur jointe à un rapport d’un médecin ou d’un diplôme d’optique est acceptée dans laquelle la partie intéressée est conforme au critère 1.3 de l’annexe I, remplacé par le certificat médical délivré conformément à la Table d’aptitude de l’annexe I, limitant la période de validité du document de certificat obtenu ou renouvelé pour le gouvernement des bateaux de loisirs, à celui indiqué dans la licence de permission ou de conduite.

c) quand dans le certificat médical , la nécessité d’adaptation du bateau, la restriction de la navigation ou la nécessité de prendre l’équivivité est établie IPO supplémentaire, il sera enregistré à l’arrière de la carte qui prouve le titre et après les attributions conférées sur le titre, la phrase « restrictions psychophysiques supplémentaires ». Las personas en las que concurra esta circunstancia deberán llevar un documento anexo expedido por la Dirección General de la Marina Mercante en el que conste la adaptación de la embarcación, la restricción de la navegación o el equipo adicional necesario.

Deuxième. Émission de titres. Validation des titres, des pratiques et du programme théorique.

a) Le contenu de cette section est applicable à tous les titres émis et examinés selon l’ordre du 17 juin 1997, indépendamment de l’administration compétente qui émet des titres ou convoquer les examens.

B) Les personnes intéressées lorsqu’ils respectent les conditions d’accès au titre figurant à l’article 8 de l’ordre du 17 juin 1997, ils demanderont la délivrance de celle-ci à l’administration de la convocation. du dernier examen théorique approuvé. En cas de traitement des rénovations ou des validations, la partie intéressée les traitera de préférence avant l’administration qui l’a déjà publiée.

Validation des titres:

c) Pour les diplômés en tant que motif de bateaux de sport au moteur de première classe et modèle de bateaux de sport en conjonction, l’ordre du 31 janvier 1990 valide automatiquement Leurs degrés par le titre du modèle de bateaux de loisirs lorsque l’une de leurs cartes expire. Ce critère peut être maintenu à partir de l’ordre d’abrogation envisageant que les schémas qui ont ces deux degrés ont suffisamment d’expérience pour accéder au titre du modèle de navire de loisirs établi de l’ordre du 17 juin 1997 sans la nécessité de la nécessité de pratiques de navigation et de sécurité de base.

d) Pour les diplômés des modèles de bateaux de sport de deuxième classe, l’ordre du 17 juin 1997 établit la validation avec un motif de navire de loisirs moteur, à condition qu’ils soient effectués les tests pratiques correspondant à ce diplôme. Ils sont considérés comme tels, la performance des pratiques de sécurité et de navigation de base correspondant au modèle de navire de loisirs, prévu à l’ordre susmentionné. Dans le cas où les pratiques susmentionnées comprenaient la pièce correspondant à la navigation, la validation serait effectuée par le motif de navires de plaisance et de voile moteur.

E) pour les diplômés du motif de navire de sport au moteur de première classe L’Ordre du 17 juin 1997 établit la validation avec le motif de navires de loisirs de moteur, à condition que les tests pratiques correspondant à ce diplôme soient effectués. Ils se considèrent comme tels, soit en réalisant les pratiques de sécurité de base et de navigation correspondantes, soit l’approbation d’un examen pratique prévu dans l’ordre susmentionné. Si dans les pratiques de sécurité et de navigation fondamentales susmentionnées, les pratiques correspondant à la voile seront incluses, le titre serait un modèle de bateaux de plaisance et de voile à moteur. L’examen pratique précédent aurait lieu dans les capitaines maritimes afin de vérifier que la partie intéressée dispose de connaissances pratiques suffisantes pour accéder au nouveau diplôme. Cependant, il est considéré que les modèles de bateaux de sport de première classe ont suffisamment d’expérience pour accéder au nouveau diplôme sans la nécessité d’effectuer les tests pratiques indiqués lorsqu’ils ont exercé au moins deux ans comme un schéma d’un bateau avant l’entrée en vigueur de l’ordre susmentionné et démontré documentaire en présentant le rôle ou la licence de navigation. De même, il sera accepté dans la substitution des pratiques de sécurité de base et de navigation, la réalisation, avant l’entrée en vigueur de l’Ordre du 17 juin 1997, soixante-quinze jours de navigation ou vingt-cinq jours de mer dans une école de Navigation conformément à l’ordre du 31 janvier 1990.

F) Pour les diplômés de la structure des bateaux de sport à voile, l’ordre du 17 juin 1997 établit la validation avec la tendance de bateaux de loisirs, à condition que la pratique Les tests correspondant à ce titrage sont effectués. Il est considéré comme tel, soit les pratiques de sécurité de base et de navigation correspondantes, soit l’approbation d’un examen pratique prévu dans l’ordre susmentionné. Cet examen pratique aurait lieu dans les capitales maritimes afin de vérifier que la partie intéressée dispose de connaissances pratiques suffisantes pour accéder au nouveau diplôme. Cependant, il est considéré que les schémas de navires de sport à naviguer ont une expérience suffisante pour accéder au nouveau diplôme sans la nécessité des tests pratiques indiqués, lorsqu’ils ont exercé au moins deux ans comme un schéma d’un bateau avant l’entrée de la vigueur de l’ordre susmentionné et est démontré de manière documentée en présentant le rôle ou la licence de navigation. De même, il sera accepté dans la substitution des pratiques de sécurité et de navigation de base, la réalisation, avant l’entrée en vigueur de l’ordre du 17 juin 1997, de cinquante jours de navigation ou de vingt-cinq jours de mer dans une école de navigation selon À l’ordre du 31 janvier 1990.

g) Les diplômés de la structure des bateaux de sport côte peuvent valider leur titre avec le modèle de yacht tant que les tests pratiques correspondant à ce degré. Il est considéré comme tel, soit les pratiques de sécurité de base et de navigation correspondantes, soit l’approbation d’un examen pratique prévu dans l’ordre susmentionné.Cet examen pratique aurait lieu dans les capitaines maritimes afin de vérifier que la partie intéressée dispose de connaissances pratiques suffisantes pour accéder à la nouvelle degré, néanmoins considérées que les modèles de bateaux sportifs côtiers ont une expérience suffisante pour accéder au nouveau diplôme sans avoir à accomplir la pratique. Les tests ont indiqué quand ils ont exercé au moins cinq ans comme un schéma d’un navire, et il est démontré de manière documentée en présentant le rôle ou la licence de navigation. De même, il sera accepté dans la substitution des pratiques de sécurité de base et de navigation, la réalisation, avant l’entrée en vigueur de l’Ordre du 17 juin 1997, soixante-quinze jours de navigation ou vingt-cinq jours de mer dans une école de Navigation conformément à l’ordre du 31 janvier 1990.

Validation des pratiques:

h) des modèles de yachts qui ont commencé la réalisation des jours de navigation ou des jours de mer avant le 3 janvier , 1998, afin d’accéder au titre du capitaine de yacht, ils auront lieu jusqu’au 3 juillet 1999 pour compléter les jours de la navigation ou des journées de mer nécessaires selon l’ordre du 31 janvier 1990. Ces jours de navigation ou de jours de mer seront être accepté de remplacer les pratiques de sécurité et de navigation de base pour accéder au nouveau diplôme de capitaine de yacht.

i) Modèles de bateaux de loisirs Une voile et un moteur, des navires de sport et un moteur de première classe Des bateaux de classe ou des sports côtiers qui ont commencé la réalisation des jours de navigation ou des journées de mer avant le 3 janvier 1998, afin d’accéder au titre de yacht défini dans l’ordre du 31 janvier 1990, ils auront du temps jusqu’au 3 janvier 1999 à Complétez les jours de navigation ou les jours de mer nécessaires. Ces jours de navigation ou de jours de mer seront acceptés pour remplacer les pratiques de sécurité et de navigation de base pour accéder au nouveau titre de motif de yacht.

J) Les personnes qui ont surmonté dans sa totalité ou partiellement l’examen théorique de la Les titres de capitaine ou le modèle de yacht selon le programme de l’ordre du 31 janvier 1990, peuvent choisir de mener à bien les jours de la mer ou de la navigation conformément à l’ordre du 31 janvier 1990 ou des pratiques de sécurité et de navigation de base selon l’ordre du 17 juin. , 1997, dans le cas du choix de la première option, les candidats au titre du capitaine de Yate auront une échéance pour les mener jusqu’au 3 juillet 1999 et les candidats au yacht auront le temps jusqu’au 3 janvier 1999.

validation du programme théorique:

k) Les parties du programme de motif de yacht seront validées à partir de la résolution du 19 février 1990, qui ont dépassé les candidats lorsque Présentez les examens de motif de yacht selon l’ordre du 17 juin 1997, selon les éléments suivants:

i. Le paragraphe 1, la sécurité, est valable dans son intégralité si les sujets de la théorie des navires anciennes, la sécurité de la mer, les premiers secours et la propulsion mécanique sont approuvés.

II. La section 1.1 est valide si le sujet de la théorie de l’ancien navire est approuvé.

III. Les sections 1.2, 1.3, 1.4, 1.5 sont valides si l’ancien sujet de sécurité dans la mer est approuvé.

iv. La section 1.6 est valide si l’ancien sujet de premiers soins est approuvé.

v. Le paragraphe 1.7 est valide si l’ancien sujet de propulsion mécanique est approuvé.

VI. Le paragraphe 2, la navigation, est valable dans son intégralité si l’ancien sujet de navigation théorique est approuvé.

vii. Le paragraphe 3, la météorologie et l’océanographie sont valables dans son intégralité si l’ancien sujet de météorologie est approuvé.

viii. Le paragraphe 4, les procédures de radiotéléphone sont valorisées dans son intégralité si l’ancien cours de procédures de radiotéléphone est approuvé.

ix. Le paragraphe 5, la législation et la réglementation est valable dans son intégralité si l’ancienne question de la législation et des règlements est approuvée.

l) Les parties du programme de capitaine de yacht seront validées dans la résolution du 19 février 1990, Ils ont dépassé les candidats lorsqu’ils sont soumis à des examens de capitaine de yacht selon le 17 mai 1997, selon les éléments suivants:

i. Le paragraphe 1, la théorie des navires et la construction navale, sont valides si l’ancien navire de la théorie des navires et de la construction navale est approuvé.

II. Le paragraphe 2, la navigation, est valide si l’ancien sujet de navigation est approuvé.

III. Le paragraphe 3, les calculs de navigation sont valables si l’ancien cours de calculs astronomiques est approuvé.

iv.Le paragraphe 4, la météorologie et l’océanographie sont valables si l’ancien sujet météorologie et océanographie est approuvé.

v. Le paragraphe 5, l’anglais, est valide si l’ancien numéro de l’anglais est approuvé.

troisième. Pratiques de base de la sécurité et de la navigation.

a) Les exigences contenues dans la présente section établissent les conditions de la réalisation des pratiques de sécurité de base et de navigation dans le cadre de la Direction générale de la Marine marchande par les écoles autorisées, dans Les communautés autonomes où les fonctions et services en termes d’enseignements nautiques sportifs n’ont pas été transférés.

b) Les écoles de navigation autorisées sont autorisées dans le cadre de la présente Direction générale en fonction de la résolution de la Direction générale du Marine marchande du 8 octobre 1990, tandis qu’un nouveau règlement a été approuvé lors de la deuxième disposition transitoire de l’Ordre du 17 juin 1997, de transmettre des pratiques de sécurité et de la navigation de base, tant qu’ils sont conformes à ce qui est établi dans cette section.

c) ces personnes physiques ou morales souhaitant au cours de cette période de transition obtiennent l’UA Torgeing pour conférer aux pratiques de base susmentionnées, ils doivent la demander devant la Direction générale de la marine marchande, accréchant les exigences, conformément aux dispositions de la présente section et dans la troisième partie de la résolution du 8 octobre 1990.

d) Les bateaux destinés à effectuer les pratiques doivent être couverts par une police d’assurance de 50 000 000 de la responsabilité civile et couvrent également le risque d’accident des étudiants poursuivis.

e) des bateaux pour mener à bien le Les pratiques seront exclusivement des bateaux récréatifs, se considérant aux effets de l’enregistrement et de l’enregistrement selon le décret royal 1027/1989, que son utilisation comme un navire de pratiques confère un objectif lucratif.

F) navires de navigation avec auxiliaire moteur peut être utilisé pour la réalisation de pratiques de sécurité et de navigation de base, à condition qu’ils disposent de tout le matériel nécessaire pour de vrai Izar la pratique correspondant à l’objet de titre de celui-ci.

g) L’instructeur est la personne chargée de transmettre et de superviser les pratiques, et doit être en possession d’un titre professionnel qui lui permet de transmettre la personne susmentionnée Classes pratiques selon la législation en vigueur. L’instructeur et le propriétaire de l’école autorisée certifie les pratiques effectuées qui doivent être communiquées à l’administration maritime pour assurer le contrôle de leur réalisation.

h) L’instructeur maintiendra une relation contractuelle avec l’école responsable Pour la réalisation des pratiques.

i) L’équipement minimum requis dans les bateaux pour effectuer les pratiques sera le suivant:

Motif de navigation de base. Équipement pour la catégorie de navigation « D » Plus Extincteur, Bicho, Signes Pyrotechnicniques et Tableau des signaux de sauvetage de sauvetage.

motif de loisirs. Équipement pour la catégorie de navigation « C » plus Baromètre et thermomètre, aiguille à prendre des retards, de la sonde et de GPS.

motif de yacht. Equipement pour la catégorie de navigation « B » plus radar, ancre de couche et nomenclatif des stations côtières.

capitaine de yacht. Équipement de la catégorie Navigation « A » Plus deux sextants, « Pilotes Tableaux », « Directions de Sailings », « Liste des signaux de lumière et de brouillard ».

quatrième. Autorisation fédérale pour le gouvernement des bateaux.

a) Les conditions de l’habilitation des fédérations, qui sont incluses dans le cadre de la Direction générale de la marine marchande et qui correspondent aux fédérations nautiques des sports de Les communautés autonomes où les fonctions et les services en termes d’enseignements nautiques-sports n’ont pas été transférés seront celles contenues dans la présente section conformément aux dispositions de l’article 10 de l’ordre du 17 juin 1997.

b) les fédérations nautiques-sportives et de voile sont activées pour la délivrance des autorisations visées à l’article 10 du 17 juin 1997.

c) des fédérations de sport nautique et de voile peuvent faire les examens correspondants pour Obtention de l’autorisation fédérale qui consistera en un test théorique et une pratique. Le test théorique comprendra la formulation d’un questionnaire de vingt questions conformément aux dispositions de l’annexe II de la présente résolution.

d) Les fédérations activées enverront à la présente Direction générale pour approbation de l’appel à l’examen. Dans celui qui comprendra la relation entre les membres de la cour d’examen, indiquant son diplôme et son expérience professionnels. La Direction générale de la marine marchande déterminera la supervision ou le contrôle de ces examens et pratiques.

e) Les fédérations activées feront référence à la présente Direction générale des candidats ainsi que celles approuvées dans les tests susmentionnés.

F) Les candidats à l’autorisation fédérative doivent être adressés à la Les fédérations nautiques-sportives activées, envoient une demande standardisée conformément au modèle jointe à l’annexe III à la présente résolution et intégrant les documents que dans ladite annexe III sont établis.

g) pour obtenir l’autorisation fédérative l’intéressé. Les parties doivent avoir atteint dix-huit ans. Les mineurs atteintes de seize ans peuvent toutefois l’obtenir, tant qu’ils ont leur consentement de leurs parents ou de leurs tuteurs.

h) autorisations fédératives émises par l’ordonnance du 6 mars 1969 de même 8 HP fiscal et ceux émis par l’ordonnance du 31 janvier 1990 de 45 HP jusqu’à 45 ch, seront directement directement par l’autorisation établie à l’ordre du 17 juin 1997.

i) la carte standardisée qui prouve la validité de la L’autorisation fédérale sera adaptée au type d’impression établie à l’annexe II du 17 juin 1997 et devrait refléter l’approbation de la Direction générale de la marine marchande.

J) Les fédérations de sport nautique peuvent percevoir la droits d’examen qui approuvent ses conseils, qui seront mis en connaissance de la Direction générale de la marine marchande pour son approbation ultérieure.

k) des bateaux destinés à effectuer des pratiques doit être couverte par une police d’assurance responsabilité civile de 50 000 000 pesetas et couvre également le risque d’accident des étudiants poursuivis.

l) Les pratiques auront une durée de trois heures et consisteront en :

i. Comment utiliser LifeJacket, extincteurs, signaux pyrotechniques et miroir de signal.

II. Manipulation des cabos.

III. Préparations Avant de commencer la manœuvre: chèques sur: Absence de gaz explosifs, de l’huile moteur et du niveau de l’émetteur, du niveau de carburant, du filtre à carburant avec la carafe de l’eau sur des moteurs diesel, du robinet de fond de refroidissement. Mettre en neutre et démarrer le moteur. Vérifications après le démarrage: Alarmes et instruments de contrôle. Réfrigération.

iv. Application des règles du cours et du gouvernement, de la rapidité de sécurité, de suivi et d’identification des marques et des balises.

v. Manœuvres à Dársena: précautions lorsqu’il y a des cabos dans l’eau. Manœuvre Avante et retour. Arrêter le déchiré. Effet de l’hélice en marche arrière. Evolutions et Ciraboga. Effet du gouvernail dans les évolutions (débarrasser la poupe). Approche des côtés d’amarrage ou de la fin, ou de l’ancrage. Arrêter une bouée. Utilisation du tampon. Effets du vent sur ces manœuvres.

vi. Manœuvre de l’homme à l’eau.

Les points I et II précédents peuvent être effectués dans les bateaux ou sur le sol.

cinquième. Examens théoriques.

a) Cette section spécifie la procédure à suivre dans les examens théoriques convoqués par la Direction générale de la marine marchande correspondant aux communautés autonomes où les fonctions et les services n’ont pas été transférés. Sports Nautical .

b) un tribunal sera formé qui agira comme un organisme collégial selon le deuxième chapitre de la loi 30/1992.

c) Le président de la Cour sera le Directeur général adjoint de l’inspection maritime, ou personne à qui je déléguette.

d) Le secrétaire sera une personne au service de l’administration générale de l’État.

E) pour Chaque examen des examens du président de la Cour désigne le nombre de voyelles membres membres de l’organisme collégial qui juge nécessaire, en fonction du titre appelé appel et de l’estimation des candidats aux examens. Ils seront au moins deux et un maximum de cinq voyelles.

F) Les voyelles seront des employés publics au service des administrations publiques avec des diplômes nautiques professionnels et / ou un diplôme supérieur ou médiatique avec des compétences professionnelles dans des sujets d’examen .

g) Dans tous les appels, un autre tribunal sera nommé.

h) Les membres des tribunaux auront le droit de percevoir la rémunération qui détermine la législation en vigueur.

i) le directeur général adjoint de l’inspection maritime établira semianalement le nombre d’appels ordinaires à chaque titre et lieu d’examen, pouvant établir à tout moment le nombre d’appels extraordinaires qui compte tenu du nombre de Les parties prenantes sont considérées comme nécessaires.

j) Les candidats demanderont leur admission à l’examen dans une instance adressée au président de la Cour, accompagnée de la documentation suivante:

i. Photographie de couleur similaire à celles du document d’identité nationale.

II.Certificat médical officiel ajusté à la table des aptitudes psychophysiques ou, à son absence, du comportement du permis de conduire accompagné d’un rapport de médecin ou d’un diplôme d’optique dans lequel il est certifié que la partie intéressée est conforme à la critère Rio 1.4 de l’annexe I, ou Photocopie de la carte de crédit du titre précédent du candidat s’il a obtenu ou renouvelé à une heure de moins de cinq ans à la date de l’appel qu’il demande.

III. Inférence des droits d’examen fixés dans les appels respectifs et pour chacun des degrés.

iv. Photocopie du document d’identité nationale, carte de séjour ou passeport.

Madrid, le 30 décembre 1997. – Le directeur général, Fernando Casas Blanco.

Annexe I

Aptitudes psychophysiques nécessaires pour obtenir ou renouveler les degrés pour le gouvernement des bateaux de loisirs

1. Capacité visuelle

Si pour atteindre l’acuité visuelle requise, l’utilisation de lentilles correctives doit être exprimée dans le rapport d’aptitude psychophysique, l’obligation de son utilisation lors du gouvernement des bateaux de loisirs. Ces lentilles doivent être bien tolérées. Aux fins de la présente annexe, les lentilles intraoculaires ne doivent pas être considérées comme des lentilles correctives et doivent être comprises comme une vision monoculaire, toute perte anatomique ou fonctionnelle, amblyopie ou suppression d’un œil, ainsi que toute acuité visuelle égale à 0,10 de 0,10 po Un œil, avec ou sans lentilles correctives.

critères d’exploration / de conditionnement physique

1.1 Acuité visuelle. / Il devrait être possédé, si nécessaire avec des lentilles correctives, une acuité visuelle binoculaire d’au moins 0,5.

n’est pas admis une vision monoculaire, à l’exception de celles touchées par l’acuité visuelle dans l’œil de 0, 6 ou plus et Plus de trois mois dans la vision monoculaire, qui peut obtenir ou renouveler le document d’accréditation du titre obtenu, à condition que les autres capacités visuelles se rencontrent. Période de validité maximale de trois ans.

Le document d’accréditation du titre obtenu peut ne pas être obtenu ni renouvelé si six mois ou plus ne sont pas écoulées après une chirurgie réfractive. La période de validité sera au maximum d’un an au cours des cinq premières années et au critère facultatif ultérieurement.

1.2 Afcaquias et des pseudoafaquias. / Les monolatéraux sont autorisés, mais pas bilatéraux, après trois mois d’établissement, les valeurs déterminées à la section 1.1, la durée du document d’accréditation du titre obtenu sera, comme maximum, de trois ans, selon des critères médicaux.

1,3 sens lumineux et vision des couleurs. / Les modifications de la vision mésopique ou le daltonisme ou d’autres altérations de la vision des couleurs, qui empêchent l’interprétation correcte des signaux lumineux.

1.4 Motilité palpébrale. / Aucun ptose ou lagoftalhalies ne sont autorisés à affecter la vision dans les limites et conditions indiquées à la section 1.1.

1.5 Motilité du globe oculaire. / Les diplectopies empêchent l’obtention ou le renouvellement.

Nistagmus empêche l’obtention ou le renouvellement lorsqu’il ne permettait pas de permettre aux niveaux de capacité visuelle indiqués aux paragraphes 1.1 à 1,6, lorsqu’il s’agit d’une manifestation de toute maladie de celles incluses dans la présente annexe ou lorsque, Dans un critère facultatif, proviennent ou peut provenir de la fatigue visuelle lors du gouvernement des bateaux de loisirs.

1.6 Détérioration progressive de la capacité de VI suale. / Des maladies qui provoquent une détérioration progressive de la capacité visuelle, lorsqu’elles n’empêchent pas d’atteindre les niveaux fixés aux paragraphes 1.1 à 1,5, entraînent des reconnaissances périodiques par heure de temps que la validité normale du certificat du titre obtenu, la durée de validité sera fixé selon des critères médicaux.

2. Capacité auditive

Quand réaliser l’acuité auditive minimale requise indiquée à la section 2.1, l’utilisation de l’aide auditive est nécessaire, l’obligation de son utilisation pendant le gouvernement du bateau doit être exprimée.

Critères d’exploration / de conditionnement physique

2.1 Acuité Tiva Audi. / Les personnes touchées par des hypoacuies, avec ou sans aide auditive, de plus de 45% combinées entre les deux oreilles, ont obtenu l’indice de cette perte en effectuant une audiométrie tonale, ne peuvent gouverner que des bateaux dans la catégorie de navigation « D ».

3. Système de locomotive

critères d’exploration / de conditionnement physique

3.1 Motilité./ Il ne devrait pas y avoir d’altération qui empêche la position sédente normale ou la gestion efficace du vescication ou des dispositifs ou nécessite que les positions atypiques ou fatiguées, les adaptations, les restrictions et autres limitations pour imposer aux personnes, aux navires ou à la navigation seront déterminées conformément à Les carences que la partie intéressée souffrent correctement reflétée dans le rapport d’aptitude psychophysique et évalué dans les tests pratiques correspondants.

4. Système cardiovasculaire

Afin d’évaluer la capacité fonctionnelle, la classification de l’adéquation du cœur de New York sera utilisée à des niveaux d’activité physique de l’objet d’exploration de la personne. Au niveau fonctionnel, je, les personnes dont l’activité physique habituelle ne sont pas limitées et ne causent pas la fatigue, les palpitations, la dyspnée ou la douleur angnie. Au niveau fonctionnel II comprend ceux dont l’activité physique habituelle est modérément limitée et provient de la symptomatologie de fatigue, des palpitations, de la dyspnée ou de la douleur angnie. Au niveau III, il existe une limitation marquée de l’activité physique habituelle, de la fatigue, de la fatigue, des palpitations, de la dyspnée ou de la douleur angnie après une activité mineure que d’habitude. Le niveau IV suppose la possibilité de développer toute activité physique sans l’apparition de symptômes et la présence d’une insuffisance cardiaque congestive au repos.

critères d’exploration / aptitude

4.1 Insuffisance cardiaque. / Il ne devrait pas y avoir d’altération qui affecte la dynamique cardiaque avec des signes objectifs et fonctionnels de décompensation ou de syncope.

Il ne devrait y avoir aucune maladie cardiaque qui provient des symptômes correspondant à un niveau fonctionnel III ou IV.

4.2 Troubles du rythme. / Il ne devrait y avoir aucun trouble de la fréquence cardiaque pouvant entraîner une perte d’attention ou une syncope dans le motif du navire, sauf lorsqu’il y a un fond de tachyarrythmie ventriculaire idiopathique, avec un spécialiste en cardiologie, une période de période inférieure peut être fixée à la Normal du document de certificat obtenu conformément aux critères médicaux.

Il ne devrait pas y avoir aucune altération du rythme qui provient des symptômes correspondant à un niveau fonctionnel III ou IV.

Il ne doit pas y avoir d’usage. des prothèses cardiaques ou de stimulateurs valvulaires, sauf après trois mois après l’application du stimulateur cardiaque ou de la prothèse valvulaire, avec un spécialiste de cardiologie, le document concrété du titre obtenu avec une période de deux ans peut être obtenu ou renouvelé. P. >

4.3 chênes coronaires. / Il ne doit y avoir aucune histoire d’infarctus aigu du myocarde au cours des trois derniers mois.

Il ne devrait pas y avoir d’angine angine instable, et si vous avez une angine stable, la durée du document d’accréditation du titre obtenu sera, Comme maximum, un an.

Il ne devrait y avoir aucune coronariopathie qui provient des symptômes d’origine correspondant à un niveau fonctionnel III ou IV.

4.4 Hypertension artérial. / Il ne devrait y avoir aucun signe de condition cardiovasculaire, rénal ou endocrinien qui implique le risque routier, ni la tension artérielle systolique supérieure à 200 millimètres de mercure ou diastolique supérieure à 120 millimètres de mercure.

4,5 anévrismes. / Il ne devrait pas y avoir cardiaque et des artérielles de grands navires. La correction chirurgicale des anévrismes est admise, à condition qu’il y ait un résultat satisfaisant et il n’y a pas de clinique d’ischémie cardiaque. Lorsque les caractéristiques de l’anévrisme n’impliquent pas un risque élevé de casse et ne sont associés à la clinique d’ischémie cardiaque, avec un rapport spécialisé d’une cardiologie ou d’un chirurgien vasculaire, le document d’accréditation du titre obtenu avec une période maximale de validité peut être obtenu ou renouvelé. Un an.

4.6 Artériopathies périphériques. / Il ne devrait y avoir aucun caractère obligatoire qui produisent des troubles cliniques importants avec une oscillometrie très diminuée.

4,7 maladies veineuses. / Il doit y avoir une thrombose veineuse profonde.

5. Troubles hématologiques

Critères d’exploration / aptitude

5.1 Processus Onco hématologique Onco.

5.1.1 Processus tellement intitulé au traitement chimiothérapeutique. / Après trois mois que l’achèvement du dernier cycle de traitement, avec un rapport favorable d’un hématologue, et à condition que le mois dernier, aucune anémie, leucopénie ou thrombopénie sévère ne soit une période de validité de trois ans, au plus , Jusqu’à ce dix ans de rémission complète, accrédité également avec un rapport d’hématologue.

5.1.2 Polycythémie Vera. / Si au cours des trois derniers mois, il n’ya pas eu de valeur de l’hémoglobine supérieure à 20 grammes par décilitre, offrant un rapport favorable d’un hématologue, la durée du document d’accréditation du titre obtenu sera de deux ans, au plus.

5.1.3 autres troubles sucohématologiques. / Non admis lorsque l’anémie, la leucopénie ou la thrombopénie sévère ont été présentées au cours des six derniers mois ou au cours des six mois au cours des six derniers mois, la leucocytose est supérieure à 100 000 leucocytes de XL ou de thrombocytose de plus de 1 000 000 plaquettes de XL., Présentant également le rapport favorable de Un hématologue, la période de validité maximale sera de deux ans.

5.2 Troubles non cohématologiques.

5.2.1 Anémies, leucopénies et thomopénies. / Anémies, leucopénies ou thomopénie grave ou modérée de caractère aigu au cours des trois derniers mois, si un rapport favorable d’un hématologue est présenté, auquel cas le document d’accréditation du titre obtenu avec une durée de validité est obtenu ou renouvelé. Maximum, Deux ans.

5.2.2 Troubles de la coagulation. / Les troubles de la coagulation sont acceptés qui nécessitent un traitement de substitution habituel si un rapport favorable d’un hématologue est présenté, auquel cas le document d’accréditation du titre obtenu avec des périodes de validité de, au plus trois ans, peut être obtenu ou renouvelé.

5.2.3 Traitement anticoagulant. / Ces cas sont acceptés dans lesquels des décompensations ont été produites au cours de la dernière année qui aurait nécessité une transfusion plasmatique, si un rapport favorable d’un hématologue est présenté, auquel cas, le document concrété obtenu avec des périodes de périodes peut être obtenu ou renouvelé. Validité de, au plus, deux ans.

6. Système rénal

Critères d’exploration / de conditionnement physique

6.1 Népholdes. / Les patients subissant des programmes de dialyse, avec un rapport favorable d’un néphrologue, peuvent obtenir ou renouveler le document d’accréditation du titre obtenu avec une période de validité maximale de deux ans.

6.2 Transplantation rénale. / Ceux qui sont soumis à une transplantation rénale, après plus de six mois d’une antiquité de l’évolution sans problèmes qui en dérivent, avec un rapport favorable d’un néphrologue, peuvent obtenir ou renouveler le document d’accréditation du titre obtenu avec une période de validité maximale de trois ans. .

7. Système respiratoire

Critères d’exploration / de conditionnement physique

7.1 Dysneseas. / Il doit y avoir un déséquilibre permanent au repos ou de légère effort.

7.2 Troubles du sommeil. / Dormez le syndrome d’apnée obstructive de sommeil n’est pas autorisé, les troubles qui lui sont liés, ni d’autres causes de somnolence de jour excessif.

7.3 Autres conditions. / Il ne devrait y avoir de troubles pulmonaires, pleuraux, diaphragmatiques et médiastiniques qui déterminent l’invalidité fonctionnelle, l’évaluation du trouble et l’évolution de la maladie, en tenant compte notamment de l’existence ou de la possibilité d’occurrence de dyspnée paroxistique, de douleur thoracique intense ou d’autres altérations qu’ils peut influencer la sécurité du gouvernement du navire.

8. Maladies métaboliques et endocriniennes

critères d’exploration / de conditionnement physique

8.1 « diabète sucré ». / Il ne devrait pas y avoir de « diabète sucré » qui se déroule avec une instabilité métabolique sévère nécessitant une assistance hospitalière. Chaque fois que le traitement hypoglycémique est nécessaire, un rapport médical favorable doit être fourni et, à la discrétion de la facultative, la période peut être réduite. Dans le cas du traitement à l’insuline, la durée du document d’accréditation du titre obtenu sera un maximum d’un an.

8.2 cadres de pages de pompes. / Il ne devrait pas y avoir une hypoglycémie aiguë ou des altérations métaboliques qui étudient avec la perte de conscience.

8.3 Autres maladies endocrinien, parathyroïdien et surrénale. / Il ne devrait y avoir aucune maladies endocrinienne avec la symptomatologie, sauf si la partie intéressée présente un rapport favorable d’un spécialiste de l’endocrinologie et la période de validité sera fixée selon des critères facultatifs.

9. Système nerveux et musclé

Il ne devrait pas y avoir de maladies du système nerveux et musculaire qui produisent une perte ou une diminution grave des fonctions du moteur, de sensorielles ou de coordination qui affectent involontairement le contrôle du bateau.

Critères d’exploration / aptitude

9.1 Maladies d’encéphalique, médullaire et périphérique du système nerveux. / Il ne devrait pas y avoir:

maladies du système nerveux central ou périphérique qui produisent une perte ou une diminution grave des fonctions du moteur, des sensorielles ou de la coordination.

épisodes de syncopie.

Trembleurs de grandes oscillations.

spasmes qui produisent de larges mouvements de la tête, de la tronc ou de membres.

tremblements et spasmes involontairement involontaire avec le contrôle du bateau.

9.2 Épilepsie et crises de saisie d’autres étiologies. / Il n’y a aucune saisie épileptique autorisée ou crise avec une perte de conscience au cours de la dernière année.Si plus d’un an s’est écoulée, les personnes concernées doivent fournir un rapport favorable d’un neurologue dans lequel le diagnostic, le respect de la crise, la fréquence de la crise et que le traitement pharmacologique prescrit n’empêche pas le gouvernement du navire. La durée du document d’accréditation du titre obtenu sera au plus deux ans. En cas d’absence de crise au cours des trois dernières années, la durée de validité sera au maximum de cinq ans.

dans le cas d’autres troubles convulsives primaires ou secondaires en raison de la consommation de médicaments ou de drogues. Ou postururgique, une période libre de crise d’au moins six mois par rapport au rapport neurologique devrait être créditée.

9.3 altérations d’équilibre. / Il ne devrait y avoir aucune modification de la balance (vertiges, instabilité, vertiges, Vahido) permanente, évolutive ou intense, qu’ils soient d’origine otologique ou autre.

9.4 Quisque transitoire. / Attaques ischémiques transitoires jusqu’à écailles, au moins six mois sans symptômes neurologiques sont autorisées. Les personnes concernées doivent fournir un rapport favorable d’un spécialiste en neurologie dans lequel l’absence de séquelles neurologiques est enregistrée. Lorsque, exceptionnellement, et avec une opinion favorable d’un spécialiste en neurologie, les séquelles neurologiques n’empêchent pas l’obtention ou le renouvellement, la durée du document d’accréditation du titre obtenu sera un an maximum d’un an.

9.5 Accidents Est subliste Shanics. / Les accidents ischémiques récurrents ne doivent pas exister.

10. Troubles mental et comportement

L’application adéquate du règlement et la détermination du respect du respect du critère juridique spécifique de compétence ou d’invalidité de l’individu nécessite, en plus du diagnostic clinique, des informations supplémentaires sur la détérioration fonctionnelle de la personne et sur la manière dont cette détérioration affecte les capacités particulières en question. Pour garantir ces extrêmes, l’opinion favorable d’un neurologue, d’un psychiatre, d’un psychologue ou de plus d’un de ces médecins sera nécessaire, en fonction du type de trouble.

critères d’analyse / aptitude

10.1 Délirium, Euggestion, troubles amnées et autres troubles coggrés cognos. / Il ne devrait pas y avoir d’hypothèses de délire ou de démence. Les cas de troubles amésieux ni d’autres troubles cognitifs impliquent un risque de navigation. Lorsque, exceptionnellement et avec une opinion favorable d’un neurologue ou d’un psychiatre, n’empêchez pas d’obtenir ou de renouvellement, la période de validité du document d’accréditation obtenue sera au maximum de six mois.

10.2 Hommes Troubles dus à Maladie médicale non classée dans d’autres sections. / Il ne devrait y avoir de troubles catatoniques, de changements de personnalité agressifs ou d’autres troubles qui impliquent un risque pour la sécurité de la navigation. Lorsque, exceptionnellement et avec une opinion favorable d’un neurologue ou d’un psychiatre, n’empêchez pas l’obtention ou le renouvellement, la période de validité du document de certificat obtenu sera au maximum de six mois.

10.3 Schizophrénie et autres psychotiques Troubles. / Il ne devrait pas y avoir de schizophrénie ou de trouble délirant. Les autres troubles psychotiques ne présentent pas non plus une incohérence ou une perte de capacité associative, des idées délirantes, des hallucinations ou un comportement violent, ou que, pour une autre raison, cela implique un risque de sécurité de la navigation. Lorsque, exceptionnellement et avec une opinion favorable d’un psychologue ou d’un psychiatre, n’empêchez pas d’obtenir ou de renouvellement, la période de validité du document d’accréditation obtenue sera au maximum d’un an.

10.4 Troubles de l’humeur. / Il doit y avoir de graves troubles de l’ambiance qui conduisent une probabilité élevée de comportements à risque pour sa propre vie ou celle des autres. Lorsque, exceptionnellement, une opinion d’un psychiatre ou d’un psychologue favorable à l’obtention ou à un renouvellement, la durée du document de certificat obtenu selon le critère facultatif peut être réduite.

10.5 Troubles socials. / Vous ne devriez pas admettre ces cas qui impliquent un risque de sécurité de la navigation. Lorsque, exceptionnellement, une opinion d’un psychiatre ou d’un psychologue favorable à l’obtention ou de renouvellement, la durée du document de certificat obtenu en fonction du critère facultatif peut être réduite.

10.6 Troubles du sommeil de non-respiratoire origine. / Aucun cas de narcolepsie ou de troubles d’hypersomnies diurnes d’origine non respiratoire, sont déjà primaires, liés à un autre trouble mental, maladie médicale ou substance induite. Les autres troubles du rythme circadien que supposent que le risque de navigation ne soit pas autorisé.En cas d’insomnie, une attention particulière sera accordée aux risques liés à la consommation de médicaments éventuelle. Lorsque, exceptionnellement, il existe une opinion facultative favorable à l’obtention ou à la renouvellement, la durée du document d’accréditation du titre obtenu selon des critères facultatifs peut être réduite.

10.7 Troubles de la personnalité. / Il doit y avoir des troubles de la personnalité graves, en particulier ceux qui se manifestent dans des comportements antisociaux à risque de sécurité des personnes. Lorsque, exceptionnellement, une opinion d’un psychiatre ou d’un psychologue favorable à l’obtention ou à la renouvellement, la durée du document d’accréditation du titre obtenu selon des critères facultatifs peut être réduite.

11. Les troubles liés aux substances

seront soumis à une attention particulière, dépendance, abus ou troubles induits par tout type de substance. Dans les cas où une attitude de dépendance ou d’abus se pose, le document d’accréditation du titre obtenu pour le gouvernement des navires de loisirs peut être obtenu ou renouvelé tant que la situation de dépendance ou de violusion a été éteinte après une période démontrée de l’abstinence et non sont des séquelles irréversibles qui impliquent un risque pour la sécurité de la navigation. Pour garantir ces extrêmes, une opinion favorable d’un psychiatre, d’un psychologue ou des deux, selon le type de trouble, sera nécessaire.

critères d’exploration / aptitude

11.1 dépendent de CIA et / ou abus d’alcool. / L’existence d’une dépendance et / ou d’une abus d’alcool n’est pas admise. Les cas de dépendance ne sont pas non plus accrédités. En cas d’extension des antécédents de financement et / ou d’abus avec un rapport favorable à l’obtention ou à la renouvellement, la durée du document de certificat obtenu selon un critère facultatif peut être réduite.

11.2 La consommation a des médicaments et des médicaments bital. / La consommation habituelle de substances qui compromettent l’aptitude à gouverner les navires sans danger, ni la consommation habituelle de médicaments qui, individuellement ou dans son ensemble, produisent des effets indésirables graves sur la capacité de gouverner les navires. Lorsque, exceptionnellement avec un rapport médical favorable, le médicament ou la drogue n’implique pas de risque de navigation, le document d’accréditation du titre obtenu, réduisant, le cas échéant, la période de validité selon le critère facultatif peut être obtenue ou renouvelée. P. >

11.3 Dépendance à la drogue et à la drogue. / La drogue ou la dépendance à la drogue n’est pas autorisée. S’il y a une histoire de dépendance, la réhabilitation doit être correctement accréditée. En cas d’historique existant de la toxicomanie ou de la toxicomanie, avec le rapport favorable à l’obtention ou au renouvellement, la durée du document d’accréditation du titre obtenu selon des critères facultatifs peut être réduite.

12. Aptitude perceptive-moteur

lorsque, selon le critère facultatif, les signes de détérioration de l’aptitude détectés à partir des prédicateurs

utilisés sont douteux pour déterminer l’incapacité de gouverner les navires en toute sécurité, peut être exigeant explorations complémentaires et, y compris, surmonter un test de navigation pratique visant à vérifier les compétences citées dans le rapport correspondant.

en général, la facultative tiendra compte des possibilités d’indemnisation des carences éventuelles compte tenu de la capacité d’adaptation de la capacité de L’individu.

critères d’exploration / de conditionnement physique

12.1 estimation du mouvement. / Aucune altération n’est autorisée à limiter la capacité de s’adapter en toute sécurité aux situations de navigation nécessitant des estimations des relations spatiales temporelles.

12.2 Visomotora de coordination. / Modifications qui impliquent l’incapacité à s’adapter de manière adéquate au maintien de la trajectoire du bateau. Le gouvernement des bateaux avec pilote automatique peut être autorisé à l’évaluation dans les tests pratiques correspondants. En cas d’obtention, la capacité d’apprentissage psychomotrice sera prise en compte.

12,3 fois des réactions de mulet. / Les modifications graves ne sont pas autorisées à la capacité de discrimination ou de temps de réponse.

12.4 Intelligence pratique. / Aucun cas n’est autorisé dans lequel la capacité de l’organisation spatiale est inadéquate pour la navigation.

13. Autres causes non spécifiées

Lorsque l’incapacité est délivrée pour régir les navires de loisirs en raison de la cause non incluse dans les sections précédentes, une justification particulièrement détaillée et justifiée sera nécessaire avec une expression du risque évalué et la détérioration fonctionnelle Ce jugement de la facultative empêche le gouvernement du bateau.

Exploration / Critère de Fitness

13.1 Autres causes non spécifiées. / Vous ne devriez pas obtenir ou renouveler le document d’accréditation du titre obtenu à une personne souffrant de maladie ou de déficience non mentionnée dans les sections précédentes pouvant impliquer une invalidité fonctionnelle qui compromet la sécurité de la navigation en règle d’un bateau, sauf si la partie intéressée accompagne une opinion facultative favorable. Les mêmes critères sont établis pour les greffes d’organes non incluses dans la présente annexe. Lorsqu’ils n’empêchent pas d’obtenir ou de renouvellement et des accusés de renouvellement périodiques doivent être effectués par la période inférieure à la validité normale de l’accréditation de titre obtenu, la période de validité doit être fixée selon des critères facultatifs.

Annexe II

contenu de l’examen théorique

temps minimum: quarante-cinq minutes.

Test de vingt questions, dont vous devez répondre correctement 70% à 100% au niveau mondial À l’exception des cinq questions de la réglementation de l’approche de ceux qui ne peuvent pas échouer plus de deux.

Le test sera distribué dans les groupes suivants:

trois questions sur la nommage.

trois questions sur la sécurité.

Quatre questions sur la navigation.

Trois questions sur la propulsion du moteur ou la voile (en fonction de l’option choisie).

Cinq questions sur la réglementation des approches.

une question de support.

une question sur la législation.

Programme d’obtention L’autorisation fédérale

pour la manipulation des bateaux de loisirs

Sujets communs et motononautique

1. Nomenclature nautique:

1.1 Dimensions. Concepts de manches, de manches et de tireurs de tirage.

1.2 parties du bateau. Arc. Arrière. Ligne de flottation. Côtés Port. Tribord. Travail en direct, travail mort, couvert et cale.

1.3 Structure, accessoires et éléments auxiliaires: Quel, mains courantes, gouvernail, Helix, Imborn, Cornamusas et Bittas.

1.4 Éléments d’amarrage et Ancre: Cape, Chicote, Poitrine, Gaza, Firme et Retour. Noray, morts, bouées, défenses, tampon. Ancre, bague, fondation, lévar et garotrier concept.

2. Sécurité:

2.1 Précautions afin de ne pas perdre la flottabilité: robinets et bouchons inférieurs. Corne. Draxes et imboraux. Achique signifie pour les bateaux à la voile à une distance maximale de quatre milles de la côte.

2.2 Urgences: homme à l’eau, manœuvre pour débarrasser les naufrages des hélices, manœuvre de collecte. Manœuvres de donner et de prendre une remorque. Risque lorsque vous faites du carburant. Déversement Gaz explosif dans les zones fermées. Régissant la mer avec un mauvais temps.

3. Navigation:

3.1 Concept de dangers pour la navigation: bas, pierres qui garantissent. Concept de mile nautique et noeud.

3.2 Voile dans des eaux peu profondes: cassé. Précautions avec nageurs et plongeurs. Précautions lorsqu’il entrait des eaux non balisées.

3.3 Planification d’une sortie: autonomie en fonction de la consommation. Prévisions météorologiques.

4. Propulsion:

4.1 Caractéristiques des moteurs hors-bord et de mise en application, intérieur et propulsion à la turbine, quant à son installation.

4.2 Instruments de commande et commandes de manœuvre du moteur.

5. Accord international visant à prévenir les approches:

Règle 3: Définitions.

règle 5: Surveillance.

règle 6: vitesse de sécurité.

Règle 7: Risque d’approches.

règle 8: manœuvre à éviter les approches.

Règle 9: Canaux étroits.

Règle 12: Droit à l’étape entre les navires à la navigation.

règle 13: situation de la portée.

règle 14: situation de retour trouvée.

règle 15: situation de passage.

Règle 16: Manœuvre de laquelle la marche donne.

règle 17: manœuvre de quiconque suit à Rumbo.

règle 18: obligations entre catégories de bateaux.

Règle 19: conduite des bateaux avec une visibilité réduite.

6. Beacon:

Marques latérales 6.1 Day, « A » Région: Signification et identification.

6.2 Brand de danger isolé: Signification, forme, arrêt et couleur.

7. Législation:

7.1 Attributions de ce degré.

7.2 Zones interdites ou avec des limites de la navigation. Plages (signalisation), falaises. Limitations à la navigation établie dans la réglementation de la police portuaire.

Autorisation plus satieuse

Vélica Technology:

Gréement: concept de gréement, balle. Palos, Tangon, Botvara.

Garcia: Concept de Garcia, Obenakes, Séjours, Drizas, Célébrités, Avodillos, Inconvénients:

Bougies: Concepts de bougies, poignets, Sable, Senior Vele , Foce, Gênes, Spinnaker.

PROPULION SAPE: pare-chocs à tribord et port. Parcourir, une longue, arrière ou tendue. Gagner au vent. Broderie Flamme. Tomber. Boucles. Rolls.

Prenez des boucles. Clouer. Ajouté par Avante et tourné autour. Perfuré

Sécurité: EFFICE. Homme à l’eau. Déranger Rôle du gouvernail.

Annexe III

Modèle d’application

Demande de participation à tester pour obtenir l’autorisation fédérative qui permet au gouvernement des loisirs des bateaux

nom de famille:

Nom:

Document d’identité nationale:

Date de naissance:

Adresse: rue ou Plaza:

Emplacement:

Province:

Code postal:

Examen Lieu:

Les souhaits doivent être examinés pour obtenir L’autorisation de la fédération de la Fédération,

afin qu’elle soit demandée, il est permis de participer à l’appel de,

célébrer le

, à partir de 199

Signature

Documentation fournie:

deux photographies.

photocopie du document d’identité nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *